Radio Logo
RND
Höre {param} in der App.
Höre Choses à Savoir TECH in der App.
(7.565)(6.472)
Sender speichern
Wecker
Sleeptimer
Sender speichern
Wecker
Sleeptimer
StartseitePodcastsKultur
Choses à Savoir TECH

Choses à Savoir TECH

Podcast Choses à Savoir TECH
Podcast Choses à Savoir TECH

Choses à Savoir TECH

hinzufügen

Verfügbare Folgen

5 von 1449
  • La circoncision prévient-elle du Sida ?
    Un certain nombre d'études semblent suggérer un lien possible entre la pratique de la circoncision et la prévention du sida. Les hommes circoncis seraient-ils donc protégés contre cette terrible maladie ?Des résultats encourageantsDans les années 1980, les médecins remarquent que dans certains pays africains, où la pratique de la circoncision est plus fréquente, le sida semble moins répandu. Mais il faudra attendre quelques décennies pour que les premières études donnent du crédit à cette constatation.En 2005, en effet, des chercheurs proposent à un groupe de jeunes Sud-Africains de se faire circoncire. Près d'un an et demi plus tard, ils constatent que ces hommes présentent deux fois moins d'infections au virus du sida que l'autre groupe étudié, dans lequel les volontaires n'avaient pas été circoncis. Les uns et les autres avaient eu des pratiques sexuelles comparables.Cette recherche, conduite par une équipe française, sur plus de 3.000 Sud-Africains, avait conclu que la circoncision pouvait réduire jusqu'à 60 % le risque de contamination au virus.Une autre étude, menée en Ouganda et au Kenya, aboutissait, en 2007, à des résultats comparables : la pratique de la circoncision réduirait ce risque de moitié.Une zone d'infection privilégiéeLa circoncision consiste à retirer le prépuce, qui est la peau recouvrant le gland du pénis. Mais pourquoi une telle opération réduirait-elle les risques de contamination par le virus du sida ?Cet effet protecteur s'expliquerait par la nature de la peau du prépuce. Elle serait en effet assez fragile et très perméable au virus du sida. En ôtant le prépuce, on réduirait ainsi la surface par lequel le virus pourrait s'introduire plus facilement dans l'organisme.Les médecins ont également constaté qu'à la suite de la circoncision, la peau du gland avait tendance à s'épaissir. Elle pourrait ainsi mieux résister aux offensives du virus. Par ailleurs, l'opération pourrait faire disparaître certaines bactéries, qui faciliteraient la contamination.Ce qui veut pas dire que la circoncision offre une protection totale contre le sida. Par conséquent, les méthodes habituelles de protection contre la maladie, comme l'usage du préservatif, ne doivent pas être abandonnées.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
    12/7/2021
    2:09
  • Pourquoi parle-t-on de “pièges froids” lunaires ?
    De nouvelles études enrichissent sans cesse notre connaissance de la Lune. La dernière en date semble confirmer la présence, sur son sol, de dioxyde de carbone à l'état solide, dans des zones que les scientifiques appellent des "pièges froids".Du dioxyde de carbone à l'état solideEn raison de la modeste inclinaison de son axe de rotation, des secteurs de la Lune restent continuellement dans l'ombre. Il s'agit surtout de certains cratères, situés notamment au pôle sud.Dans ces régions, la température serait toujours inférieure à -210°C. Il y ferait donc encore plus froid qu'à la surface de la planète Pluton, où les températures sont pourtant extrêmes.De telles conditions expliqueraient la présence de dioxyde de carbone sous forme de glace. Et il resterait dans cet état solide en permanence. Les zones concernées seraient très vastes, d'une superficie sans doute supérieure à 200 km2.Ces "pièges froids" semblent se concentrer dans certains endroits, comme le cratère Amundsen. Toutes ces observations ont été faites sur la base de données recueillies durant 11 ans par un instrument embarqué à bord d'une sonde spatiale américaine.Une découverte très utileOn sait que les projets de construction d'une base habitée sur la Lune sont assez avancés. Ils émanent notamment des États-Unis, de la Chine et de la Russie. Pour les mener à bien, il est essentiel de trouver sur place des ressources propres à assurer la pérennité de ces missions.C'est dans ce contexte que la découverte de dioxyde de carbone à l'état solide représente une bonne nouvelle pour les futurs explorateurs de la lune. En effet, cette substance pourrait leur permettre de fabriquer du carburant pour leurs engins et même certains métaux, comme l'acier.Mais la présence de ces "pièges froids" pourrait également en apprendre davantage sur la façon dont se forment les composés organiques, ces molécules comprenant du carbone et de l'hydrogène. Elle pourrait aussi renseigner les scientifiques sur l'origine de l'eau sur la Lune.Même si elle est fortement suspectée par les astronomes, il faudra cependant attendre que de futures missions lunaires confirment la présence sur la Lune de ce dioxyde de carbone à l'état solide.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
    12/6/2021
    2:02
  • Quelle quantité d'oxygène la Lune contient-elle ?
    Après avoir été délaissée quelque temps, la Lune redevient un objectif majeur pour les grandes puissances. Il est même envisagé d'y édifier une station habitée, où vivraient les cosmonautes. De tels projets semblent d'autant plus réalisables que notre satellite naturel semble comporter des réserves suffisantes d'oxygène.De l'oxygène emprisonné dans la rocheDans quelques années, d'ci 2025 ou 2026, les États-Unis, la Russie et la Chine devraient commencer à mettre en œuvre leurs programmes de stations spatiales habitées sur la Lune.Mais, pour que ces projets soient viables, encore faut-il que les cosmonautes trouvent sur place ce qui est indispensable à leur survie. À commencer par l'oxygène. Or, ce n'est pas dans la mince atmosphère de la Lune qu'on pourra l'y trouver.En effet, elle est surtout composée d'hydrogène et de gaz comme l'argon et le néon. Et pourtant, de l'oxygène existe bel et bien sur notre satellite. Il est renfermé dans le régolithe, cet ensemble de roches et ces poussières qui recouvrent la surface de la Lune.Comment récupérer l'oxygène ?Et cet oxygène ne serait pas présent en petite quantité. En effet, on estime que ces roches lunaires contiennent environ 45 % d'oxygène. Dans chaque mètre cube de régolithe, ou pourrait puiser jusqu'à 630 kilos d'oxygène. De quoi faire vivre un homme durant deux ans.Encore ne s'agit-il que de la couche de roches la plus superficielle. Si l'on pouvait exploiter ce régolithe en profondeur, il serait possible, d'après les calculs effectués, de fournir de l'oxygène à environ 8 milliards de personnes durant 100.000 ans.De quoi assurer la pérennité de notre présence sur la Lune ! Mais il demeure cependant une difficulté : comment récupérer cet oxygène ? Le recours à l'électrolyse semble la méthode la plus prometteuse.Cette technique ccnsiste à chauffer la roche à une température très élevée, puis à la soumettre au passage d'un courant électrique. Cette méthode permet de séparer l'oxygène des autres composants de la roche. On peut dès lors le récupérer.Une entreprise belge serait déjà en train de mettre au point les appareils nécessaires, qui pourraient fonctionner, sur le sol lunaire, dès 2025.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
    12/5/2021
    1:58
  • Qu'est-ce que le “fume event” dans un avion ?
    Il peut arriver que les passagers d'un avion soient victimes de ce que les Anglais appellent un "fume event". Cet incident peut avoir de graves conséquences sur la santé des personnes se trouvant à bord de l'avion.De l'air compriméAutour des avions de ligne, qui volent à une très haute altitude, l'air est extrêmement froid. Pour que les passagers puissent respirer, cet air extérieur doit être comprimé, de manière à assurer la pressurisation de la cabine.Ce sont les réacteurs qui fournissent cet air chaud comprimé. Cette opération est réalisée par des pièces lubrifiées au moyen d'huiles spécifiques. Puis cet air est refroidi et amené la pression adéquate.Une atmosphère contaminéeEn principe, la séparation entre l'air comprimé et les lubrifiants est assuré par des joints. Mais ces derniers peuvent s'user et devenir moins étanches. Dans ce cas, ils laissent filtrer un peu d'huile, qui se mêle à l'air comprimé.Quand ce phénomène se produit, les passagers perçoivent une odeur caractéristique. Si une grande quantité d'huile passe dans le système de pressurisation, de la fumée peut même se dégager.Dans ce cas, les passagers et le personnel de bord sont victimes d'un "fume event", appelé aussi syndrome aérotoxique.De graves conséquences pour la santéCet air contaminé peut provoquer des problèmes de santé chez les personnes qui le respirent. La gravité des symptômes constatés dépend autant de la durée du phénomène que de son intensité.Ainsi, les passagers, exposés à cet air toxique, peuvent ressentir des vertiges, des migraines ou une certaine détresse respiratoire. Des vomissements, des diarrhées ou encore une accélération du rythme cardiaque peuvent aussi se produire.Les pilotes, ainsi que les hôtesses de l'air et stewards, sont, de par leur métier, les plus exposés à ce syndrome aérotoxique. L'exposition répétée à un air contaminé a provoqué chez certains une détérioration dramatique de leur santé.Pour l'heure, aucun système efficace n'a été mis au point pour protéger l'atmosphère des cabines d'avion de ce danger. Il est vrai que, pour l'instant, le sujet semble assez peu évoqué.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
    12/2/2021
    1:52
  • Pourquoi Christine Jorgensen est-elle devenue célèbre ?
    Au début des années 1950, l'Américaine Christine Jorgensen fut la première personne à rendre public son changement de sexe. Elle en tira, à l'époque, une certaine notoriété.Une erreur de la natureChristine Jorgensen était née, en 1926, dans le corps d'un homme. Elle se nomma donc d'abord George William Jorgensen et, d'après ses dires, se sentit tout de suite mal à l'aise dans son identité masculine.Après son service militaire, en 1951, le jeune homme commence à prendre des hormones féminines. Il a entendu parler de cette chirurgie qui transformerait le corps d'un homme en celui d'une femme. Mais de telles pratiques sont interdites aux États-Unis.Sur ces entrefaites, il apprend qu'un médecin danois réalise ces opérations de réattribution sexuelle. Il se rend alors au Danemark, où il subit une série d'opérations qui, ajoutées à une cure intensive d'hormones, lui donnent le corps d'une femme.George William Jorgensen ne se revendiquait pas comme un homosexuel, mais comme une femme que la nature avait dotée, par erreur, d'un corps masculin.Riche et célèbreEn 1953, l'ancien soldat fait un retour remarqué dans son pays. C'est une femme élégante qui descend de l'avion. Vêtue d'un manteau de fourrure et d'une écharpe de soie, maquillée avec soin, elle sourit aux photographes, qui immortalisent l'événement.Dès lors, Christine Jorgensen devient une célébrité. Courtisée par Hollywood, elle tourne un film et apparaît dans de nombreuses émissions de télévision. Elle participe à des spectacles, où elle chante et joue la comédie. À deux reprises, la jeune femme écrit son autobiographie, qui trouve de très nombreux lecteurs.En 1970, un film s'inspire même de son histoire. Christine Jorgensen est devenue un personnage en vue et fait rapidement fortune.En 1959, elle annonce ses fiançailles avec un employé de bureau. Mais le mariage ne peut avoir lieu, la jeune femme étant toujours considérée comme un homme par l'état civil. À la suite de cette annonce, son fiancé perd d'ailleurs son emploi.On lui a également prêté une liaison avec Joe DiMaggio, le célèbre joueur de base-ball. En 1989, Christine Jorgensen décède d'un cancer.  See acast.com/privacy for privacy and opt-out information.
    12/1/2021
    1:56

Über Choses à Savoir TECH

Sender-Website

Hören Sie Choses à Savoir TECH, Hitradio Ö3 und viele andere Radiosender aus aller Welt mit der radio.at-App

Choses à Savoir TECH

Choses à Savoir TECH

Jetzt kostenlos herunterladen und einfach Radio & Podcasts hören.

Google Play StoreApp Store
Information

Wegen Einschränkungen Ihres Browsers ist dieser Sender auf unserer Website leider nicht direkt abspielbar.

Sie können den Sender alternativ hier im radio.at Popup-Player abspielen.

Radio